• Accueil
  • > Archives pour septembre 2009

Archive pour septembre 2009

Conseil communal du 15 septembre 2009

Dimanche 20 septembre 2009

Voici avec quelques jours de retard, le compte-rendu du conseil communal de ce 15 septembre.

La conseillère communale MR Corinne Cubi a enfin été installée. C’est elle qui remplace Marie-Astrid Feron. Cette installation aurait pu et aurait dû être faite beaucoup plus rapidement comme cela se fait dans d’autres communes. Mais à Anderlues, rien ne se fait comme ailleurs. Ph. Tison aime montrer qu’il est le chef et que les choses se mettent en place quand il l’a décidé, contre vents et marrées. Même contre l’avis de ses amis ! C’est sa vision de la démocratie. Mais,toujours pas d’échevin des finances. Il faut faire languir le MR pour bien lui montrer que même s’il obtient le poste, l’autorité qui en découlera ne sera que très relative. Tison a déjà prévenu : les compétences seront redistribuées. Tiens donc !

Désormais, les questions orales devront être posées par écrit – en français dans le texte – au plus tard à 8 heures, la veille du conseil communal. Ainsi en a décidé le Seigneur Tout Puissant. Il s’agit là d’un vrai déni de démocratie, d’une décision contraire à l’esprit du code de la démocratie locale et de la décentralisation. Freddy Dewille a tenu un long discours pour dénoncer ce fait du prince, discours auquel j’adhère totalement. Il a terminé son intervention en proposant au groupe PS de solliciter une interruption de séance pour qu’il puisse, en connaissance de cause, confirmer ou infirmer cette proposition – que je qualifie personnellement de stalinienne – . Nouveau déni de démocratie – cette fois, interne au groupe PS – de la part du chef : Pas question de suspension…, la proposition est mise au vote … et adoptée par les seuls élus PS.

Les comptes 2008 ont, enfin, été présentés à l’approbation du conseil. Ils se soldent par un léger déficit. Le seul commentaire du Bourgmestre, échevin des finances faisant fonction, est que le solde budgétaire est toujours très bon et que le reste … Le Receveur a été beaucoup plus réaliste. Si, dit-il, 2008 est passable, je ne suis pas optimiste pour les exercices suivants. Pour ma part, si 2008 ne se termine pas par un résultat plus mauvais, c’est « grâce » au manque d’efficacité de l’équipe dirigeante. En effet, le taux de réalisation des projets, est tellement faible, qu’il a fallu emprunter nettement moins qu’initialement prévu ce qui allège favorablement les charges financières. A titre indicatif, on notera que pour le cumul des années 2005, 2006, 2007 et 2008, seulement 10 % des projets prévus ont été réalisés. Ces années correspondent au règne Tison1 – Tison 2 ! Pour quelqu’un, qui, à la veille des élections, allait casser la baraque … Parmi les grosses dépenses, j’ai relevé le coût net de 282000 € pour l’enseignement communal, alors que le réseau libre ne coûte pas un cent. J’ai également relevé le coût du traitement des immondices qui confirme le constat que la taxe sur les immondices est malheureusement loin de couvrir les frais, contrairement à ce qu’affirmait la lettre du Bourgmestre de juillet dernier.

Approbation de comptes, ainsi que des budgets pour les Fabriques de Bruyères et du centre.

Approbation du compte des fêtes.

L’ICDI demande à la commune d’Anderlues de garantir une part de l’emprunt de 3500000 € qu’il doit contracter pour faire procéder à la réparation de l’incinérateur numéro 2. Tant que la direction de cette intercommunale n’a pas montré sa réelle capacité à surmonter les difficultés accumulées à cause de la mauvaise gestion, je ne puis, pour ma part marquer mon accord sur une telle demande.

La redevance Incendie pour 2009 a été fixée à 326703 €

Acquisition de véhicules électriques approuvée.

Décision de procéder à la réparation de la rue des ruelles et de la rue de la Perche abîmées lors du dernier hiver. Espérons que les réparations seront entamées avant le prochain.
Divers autres rues et trottoirs devraient aussi être réparés. Un budget de 550000 € y est consacré.

Adoption du budget de l’ADL

Approbation du plan de cohésion sociale PCS (anciennement plan de prévention de proximité PPP).

Action en justice cotre l’Auteur de projet du terrain synthétique suite aux manquements déjà énoncés dans un autre article.

Acquisition du n° 16 impasse de l’Hospiteau pour 95000 € en vue d’effectuer la liaison vers le viaduc.

Le holding communal demande aux communes d’acheter des parts, de manière à apporter de l’argent frais dans cette institution qui n’est pas, me semble-t-il, en très bonne santé. Le Bourgmestre a essayé de nous présenter ce problème. C’était plutôt lamentable. Son seul argument a été : j’ai demandé à Paul Furlan et à deux autres personnes et ils m’ont dit qu’il fallait dire oui. Heureusement, J C Carbonetta, qui avait lu le document, nous a donné une explication et une argumentation plus éclairée. Néanmoins, j’ai comme les autres conseillers de l’opposition, voter contre car cela me rappelais trop les conseils d’un certain Reynders qui trois jours avant la faillite du holding Fortis, conseillait l’achat d’actions à 5 euros. Une semaine plus tard, elles étaient à 80 cents.

Un représentant CDH devait être désigné par le conseil pour remplacer l’administrateur actuel qui ne fait plus partie de ce groupe. D’habitude, ce genre de point n’est qu’une formalité, en laissant à chaque groupe politique le soin de régler ses problèmes propres. Avec Tison Ph., ça se passe différemment. Dans le cas d’espèce, il a organisé un vote secret en déclarant : Moi, je vote contre la proposition de remplacement de l’administrateur et je demande à mes amis politiques d’en faire autant ( ils ont tous voté comme un seul homme et…, comme le chef l’avait demandé) parce que, ajoute-t-il, j’aime bien F. qui colle des affiches pour Virginie et pour Paul Furlan. Paul Furlan appréciera ce type de comportement. Cette affaire n’est bien sûr pas terminée. Il s’agit d’un nouveau déni de démocratie.

Merci pour votre bonne attention.

Jean-Marie Flamant

Encore un procès de perdu pour Tison !

Jeudi 17 septembre 2009

Avant tout autre chose, sachez chers fidèles lecteurs des comptes-rendus des conseils communaux, que je tiens à vous rassurer : celui de mardi dernier va paraître incessamment.

C’est la troisième fois cette année. Jean-Claude Demeure vient de remporter une nouvelle victoire sur Philippe Tison.
Le tribunal de première instance lui a effectivement donné raison sur sa demande de constat d’illégalité du PV d’infraction urbanistique, dressé par Tison Philippe, en octobre 2008, ainsi que sur l’illégalité de la décision du collège communal de l’irrecevabilité de sa demande de régularisation.
Une fois de plus, la commune est condamnée à payer les frais de justice ainsi que les dommages et intérêts éventuels.

Ce qui me paraît particulièrement grave dans cette affaire, c’est que tous les procès Commune /J-C Demeure, ainsi que d’autres, d’ailleurs, sont en réalité des procès Ph. Tison /J-C Demeure ou des procès Ph. Tison / Autres. Avec à chaque fois, un avocat de Tison payé avec les deniers de la communauté. Les indemnités de dommages sont aussi payées par la communauté. Pensons aux 33000 € déboursés par la commune pour compenser le harcellement de Tison à l’égard de J-C Demeure, il y a quelques mois.
Ce qui me paraît également irresponsable, c’est l’attitude des échevins qui suivent leur mentor comme un seul homme. Attention au retour du balancier !

Merci pour votre attention.

Jean-Marie Flamant