• Accueil
  • > Archives pour septembre 2010

Archive pour septembre 2010

Anderlues : Rénovation urbaine

Lundi 27 septembre 2010

Chers lecteurs,

Je reviens sur la décision du dernier conseil communal, de lancer un projet de rénovation urbaine. Comme je l’ai écrit dans le compte-rendu du conseil, je me rallie au principe de ce projet. Mais à la réflexion, je me dois de formuler un sacré bémol. J’aurais peut-être dû le faire en séance, mais comme d’habitude, les autorités locales s’étaient gardées de fournir toute l’information aux conseillers en temps utile, c’est-à-dire avant la séance.

C’est donc en séance, qu’on prend connaissance du périmètre concerné. Et c’est cela qui, justement, fait problème. Rappelons que le périmètre concerné est délimité par la chaussée de Charleroi, la chaussée de Mons, la rue des Combattants, la rue Destrée, la rue du Viernoy, la rue de Nivelles, la rue Marcelle et la chaussée de Bascoup, ainsi que les abords immédiats de ces rues. Finalement, cela représente le quart de la superficie de la commune, mais pas loin de la moitié des surfaces urbanisées.

L’importance de la superficie retenue décrédibilise le projet lui-même. Il eut été plus opportun de limiter dans un premier temps, le périmètre à, par exemple, un rayon de 250 mètres à partir du centre du village avec quelques antennes éventuelles. Là , on aurait pu envisager une métamorphose de certains quartiers. Et surtout créer ou recréer un poumon commercial au centre du village qui favoriserait une animation permanente et éviterait l’existence de nombreux lieux de rencontres pas toujours recommandables. Créer dans le centre, un lieu de rencontres culturelles et sociales, digne de ce nom, ce ne serait pas un luxe. Etc …

Seulement voilà, c’est le conseil communal qui décide de ces choses, mais c’est une ou deux personnes qui en fixent les limites. Ce genre de projet y gagnerait énormément s’il était soumis à une CCATM (commission consultative d’aménagement du territoire et de la mobilité), dont Monsieur Tison ne veut pas entendre parler.

Si un débat citoyen pouvait naître à ce sujet, j’en serais très ravi. Mes chers amis, n’ayez pas peur. Exprimez-vous.

Merci pour votre bonne attention.

Jean-Marie Flamant

Anderlues : conseil communal du 14 septembre 2010

Jeudi 16 septembre 2010

Bonjour à toutes et à tous,

Après deux mois et demi de calme, voici le retour de la vie politique locale. Ce mardi 14 septembre, avait lieu le premier conseil communal. En voici un compte-rendu rapide.

1. Notification de divers courriers :

- La tutelle a annulé une décision du conseil de mai dernier, décision relative au durcissement du règlement d’ordre intérieur. On s’en réjouira.
- La tutelle a constaté que plusieurs décisions (délibérations) manquaient manifestement de motivations. Elle demande de pallier ces manquements.
- Le ministre Reynders a répondu à la motion, de juin dernier, contre le financement des implantations israéliennes en territoires palestiniens. A lire ce document, il apparaît que ce type de financement devient de plus en plus rare et que Dexia apporte ses fonds aussi bien aux mairies arabes qu’aux mairies israéliennes. Le court et le long de cette histoire, c’est qu’il me semble être non productif d’exacerber les comportements des uns et des autres. La seule voie qui mènera à la paix est celle du dialogue. Encourageons plutôt les actions positives, d’où qu’elles viennent.

2. Révision de taux pour plusieurs emprunts conduisant à une réduction de coût de 20000 €.

3. Approbation du budget 2011 pour l’agence de développement local

4. Décision de faire nettoyer l’intérieur de la tour Saint Médard pour un montant de 10000 € et de faire faire un relevé topographique pour un coût de 10000 € également. Tout cela en vue de la restauration future.

5. Décision de remise en adjudication des travaux d’aménagement de la maison de la cohésion sociale (ancien CPAS). Remarques formulées : Pourquoi isoler le plafond du rez-de-chaussée et pas directement celui de l’étage? Prévoir toilettes séparées pour hommes et pour femmes. Pourquoi une cuisine équipée de luxe ? Cuisine à un prix estimé beaucoup trop bas, d’ailleurs.

6. Lancement du marché pour l’aménagement interne du nouveau bâtiment du cimetière pour un montant de 30000 € J’ai émis les remarques suivantes : pourquoi ne pas placer des carrelages en céramique plutôt qu’en béton (beaucoup plus facile à entretenir), et prévoir le placement d’une alarme.

7. Adoption de l’avenant 5 pour la place Pastur concernant 1/ la mise en place d’un avaloir au point bas de la place, en haut des escaliers. On se demande comment un bureau d’études comme IGRETEC a pu oublier une telle chose ! 2/ placement de pierres bleues spéciales en certains endroits des murs de soutènement (pour casser l’uniformité, plutôt mortelle !). 3/ Finition du revêtement de sol aux alentours de la halle. Ce dernier poste étant le plus important. Et de loin.
Ce qui me semble à nouveau bizarre dans cet avenant, c’est le mélange des genres. Les deux premiers postes concernent la place. Le dernier concerne spécifiquement la halle.
In fine, remarquons également que si on ajoute les 700000 € de la structure portante aux 200000 € des fondations imputés indûment à la place, aux 140000 € du présent avenant, cela nous fait une halle à plus d’un million d’euros ! Qu’on le sache.

8. Proposition des priorités pour le plan triennal 2010 – 2012
- la halle polyvalente (structure portante)
- la rue Monceu
- la rue aux fleurs
- la rue de Chèvremeont
- la malterie : aménagement internes
Pour ce dernier point, le coût de ces travaux voisinera le million d’euros. Ajouté au million déjà engagé pour le gros oeuvre, au coût des équipements et tenant compte des habituels dépassements, cela conduira pour ce bâtiment, mal adapté; mal situé et sans aucune valeur architecturale, à une dépense totale de 2,5 millions d’euros (100 millions de FB). Quand on cherche de l’argent pour payer nos pensions !

9. Aménagement de réducteurs de vitesse à la rue de Maubeuge

10. Interdiction d’accès au plus de 3,5 tonnes rue de Herchies et chemin d’Epinois.

11. Abandon du stationnement alterné semi-mensuel rue du vieux cimetière. Il sera interdit du coté pair entre la rue Wauters et le numéro 52 et du coté impair entre le numéro 59 et la rue des Combattants.

12. Adoption d’un projet de rénovation urbaine dans le but d’aménager des espaces publics, de créer et de rénover des logements, d’améliorer des bâtiments destinés au commerce. Les actions seront subventionnées par la région wallonne. Tout sera fait en concertation avec les habitants via une commission locale de rénovation urbaine. Cette commission est composée de trois représentants de la majorité, deux de l’opposition et six représentants des riverains.
Les cinq représentants du conseil communal ont été désignés. On peut déjà regretter le processus utilisé pour désigner les représentants de l’opposition qui ont été choisis, finalement, par la majorité au lieu de laisser l’opposition en décider.
Le périmètre a été proposé par Monsieur Tison. Il s’agit du territoire limité ou directement contigu aux rues suivantes : chaussée de Charleroi – chaussée de Mons – rue des Combattants – rue Destrée – rue du Viernoy – rue de Nivelles – rue Marcelle – route de Bascoup. Soit un peu plus de 400 hectares et environ 1500 maisons.
Le cahier des charges pour le choix de l’architecte a été adopté. Ceci appelle un commentaire : A ma question de savoir quel était le coût estimatif de l’étude, le bourgmestre a répondu d’abord 35000 € puis 50000 €. Je pense qu’aucun de ces chiffres n’est crédible. Mais comme on veut rester maître du choix de l’architecte, en évitant l’adjudication publique, il faut limiter l’estimation. Ensuite, comme trop souvent, on avisera en saucissonnant le marché.
Je ne pouvais pas m’opposer à ce projet – d’ailleurs, je me réjouis de constater qu’il reprend point par point les suggestions que j’avais faites lors de l’établissement du budget 2010, en fin 2009 – uniquement pour cette raison d’autant plus que dans l’état actuel des choses, officiellement, il n’y a pas d’anomalie.

13. En divers j’ai abordé les points suivants :

1. Quel est le nouveau délai d’achèvement des travaux de rénovation du centre culturel ?
R : Tous les travaux seront terminés pour fin octobre 2010.
wait and see !

2. Débriefing de l’organisation et bilan financier des festivités liées au quinzième anniversaire du centre culturel
R : Cela sera fait lors d’un prochain conseil d’administration du centre culturel.

3. Comment se fait-il que le trottoir ouest de la place Pastur soit toujours en chantier, et ce, depuis plus de six mois ?
R : L’administration communale n’y est pour rien ! C’est de la la responsabilité de Belgacom ! Pas de délai de fin de travaux.

4. Plusieurs logements de la cité du Fief sont libres depuis des mois et malgré cela, des familles, prioritaires, attendent d’être relogées
R : On ne peut pas remettre en location un appartement ou une maison qui ne serait pas tout à fait en ordre. Et cela peut effectivement prendre beaucoup de temps !

5. Les trottoirs de la rue des Combattants et de la rue du Docteur Caillaux sont dans un état désastreux. Pourrait-on penser à leur rénovation lors de l’établissement du budget 2011 ?
R : On examinera en fonction des possibilités financières.

6. Quand va-t-on mettre fin au stationnement sauvage à l’ impasse de l’hospiteau ? Les enfants se rendant à l’école sont obligés d’emprunter la voie publique !
R : Il y a effectivement un problème. Des barrières seront installées de manière à sécuriser un passage pour les piétons.

Merci pour votre bonne attention.

Jean-Marie Flamant