• Accueil
  • > Archives pour février 2011

Archive pour février 2011

Chassez le naturel, il revient au galop

Mercredi 16 février 2011

Lors du dernier conseil communal à Anderlues, l’ambiance était particulièrement bonne. Ce bon climat n’était rien d’autre que la conséquence d’un bon comportement du Bourgmestre, et de rien d’autre. Qu’on se le dise.

Souvenez-vous, lors de ce conseil, j’ai abordé la problématique du bus 91 qui ne passe plus au centre du village depuis près de deux ans, suite aux travaux de la place. Le collège ne s’était manifestement jamais inquiété de cette situation jusqu’alors. A un point tel, qu’il ignorait la procédure pour rétablir la situation.
Quelle ne fut pas ma surprise, en écoutant ACTV samedi soir, d’entendre pérore l’échevin des travaux qui reprenait à son compte cette idée de rétablissement de la circulation des bus sur la place.
Consolation – et c’est cela le plus important finalement – : Mon intervention du 8 février au conseil est suivie d’effets.

Avec le pouvoir en place à Anderlues c’est toujours la même rengaine : Quand la minorité montre les dents, le plus souvent à juste titre, la majorité crie à l’opposition stérile. Et quand la minorité fait des propositions, la majorité les reprend aussitôt à son compte. Mais où est l’honnêteté intellectuelle?

Bien à vous.

Jean-Marie Flamant

Conseil communal d’Anderlues du 8 février 2011

Lundi 14 février 2011

Chers lecteurs,

Voici, avec quelques jours de retard, le compte-rendu du conseil communal qui s’est tenu le 8 février 2011.

CPAS :

Après une présentation du travail du conseil communal des enfants, le conseil a eu rapidement droit à la présentation du budget du cpas pour l’exercice 2011.
Les dépenses totales pour 2011 s’élèvent à 5 113 000 € et la part communale couvre 1 386 000 €, le restant étant couvert par des subsides régionaux, communautaires et fédéraux ainsi que par certaines recettes de prestations à travers les chèques service par exemple.
L’aide aux plus démunis de notre commune coûte à chacun de ses habitants la somme de 117 €. C’est un peu plus que la moyenne de la région wallonne.
Les dépenses de notre cpas sont malheureusement justifiées par le niveau très bas des revenus des habitants de la commune et par le taux de chômage beaucoup trop élevé.
On ne réussira à améliorer la situation qu’en créant de l’emploi, non pas en favorisant le commerce de masse, qui aurait plutôt un effet inverse en favorisant l’endettement, mais en attirant des emplois industriels qui eux seuls créent de la richesse. Mais c’est sans doute plus difficile à générer.

Ecole du centre :

Abandon du projet PPP (partenariat public privé) suite à la décision de la communauté française à cause du coût trop élevé de ce principe, et élaboration d’un nouveau projet étudié par les architectes de la commune et financé à 40 % par fonds propres à travers un emprunt à 1.25 %.
Dans l’aventure, la commune a malheureusement perdu tout le travail fait dans le cadre du premier projet.

Stationnement rue de Nivelles :

Abandon du stationnement alterné semi mensuel entre le numéro 239 et la limite de Piéton. Interdiction du stationnement du côté impair.
Il y a une volonté du Bourgmestre d’abandonner le stationnement alterné semi mensuel sur tout le territoire communal.

Point supplémentera introduit par le CDH :

Le point supplémentaire traitait des règles de sécurité à respecter lors de contrôles routiers ciblés, organisés par la police.
C’est suite à un accident survenu à la chaussée de Charleroi à hauteur de l’ancien magasin LIDL, le 18 janvier dernier, lors d’un contrôle alcool, que le cdh a introduit ce point à l’ordre du jour.
Pour effectuer ce contrôle la police opérait en envoyant un motard chercher les automobilistes venant de Charleroi, les uns après les autre, en les invitant de manière équivoque à se rendre dans le parking de LIDL. Pour ce faire, le motard traversait sans cesse les trois bandes de la chaussée en obligeant les automobilistes à faire de même, avec tous les dangers que cela comporte, tant pour les policiers que pour les automobilistes.
Le conseil communal a décidé d’interpeller le conseil de police sur le sujet, lors de la prochaine réunion du conseil de police de la zone Binche – Anderlues.

Questions orales du CDH :

Q1. Le 21 décembre 2010, le conseil communal a adopté le RUE (rapport urbanistique environnemental) pour la mise en œuvre de la ZACC (zone d’aménagement communal concerté) de la rue du Fief. Lors de la présentation de ce point, vous avez omis de faire part à l’assemblée de l’existence d’un rapport de la CWEDD (conseil wallon de l’environnement et du développement durable) qui donne un avis franchement défavorable. Pourquoi ne pas avoir évoqué ce rapport ? Le RUE doit-il encore être approuvé par la région wallonne ? Quelle attitude va prendre la commune d’Anderlues ?

Réponse : Le bourgmestre dit ignorer l’existence du rapport de la CWEDD. Le RUE doit encore être accepté par la région wallonne. (NDLR : Le RUE risque fort d’être refusé).

Q2 Le bus de la ligne 91 Montigny-le-Tilleul – Chapelle passe normalement par le centre d’Anderlues à la place Pastur. Depuis les travaux, l’itinéraire a été modifié ce qui oblige les usagers à se rendre au Roi de Belges pour prendre ce bus. Dans l’état où se trouve la place actuellement, il me semble qu’il n’y a plus aucun problème à ce que le bus 91 emprunte à nouveau son itinéraire normal.

Réponse : L’administration communale contacte le TEC pour les autoriser à reprendre l’itinéraire normal.

Motion de Gauche :

Le groupe Gauche a déposé une motion pour rappeler à monsieur De Wever et ses amis, l’importance de sauvegarder la sécurité sociale au niveau fédéral;
La minorité a voté pour et la majorité s’est abstenue à l’exception de l’échevin des travaux qui a voté contre en prônant plutôt un boycott des entreprises flamandes. Très bizarre … !
J’ai répondu à cet échevin que , si la Wallonie est le premier client de la Flandre, il en va de même pour la Flandre vis-à-vis de la Wallonie. Et de plus, pour aller travailler, chaque matin il y a deux fois plus de Wallons (40000) qui prennent la direction du Nord qu’il n’y a de Flamands qui prennent la direction du Sud. Cet échevin est manifestement très mal informé.

Merci de votre fidélité.

Jean-Marie Flamant