Archive pour mars 2011

Anderlues : Égouttage du bassin de la Haie

Jeudi 31 mars 2011

Ces derniers jours, nous apprenons que les égouts récoltant les eaux usées des habitations situées dans le bassin de la Haie, c’est-à-dire tout l’ouest d’Anderlues, qui se déversent actuellement directement dans la Haie seront prochainement raccordés à un collecteur longeant la rivière. Ce collecteur se terminera à son point bas, c’est-à-dire juste avant le manège de la rue du Moulin, par une station de pompage réexpédiant, sous pression, les eaux usées, vers les égouts de la rue Destrée débouchant eux-mêmes à la station d’épuration à hauteur de la ferme du Viernoy.

On peut se réjouir de cette bonne nouvelle pour l’environnement. Dommage, cependant, que les riverains directement concernés n’aient pas été avertis personnellement. En effet, c’est par l’avis d’enquête publique affiché sur les lieux que certains – y compris les propriétaires des terrains sur lesquels sera disposé le collecteur – ont pris connaissance du fait. Le bouche à oreille ayant fait le reste.

Samedi 26 mars, une réunion d’information se tenait à l’administration communale, lors de laquelle les riverains ont pu poser leurs questions. Malheureusement, sans aucune réponse.
Et le comble, les réclamations devaient être introduites avant le lundi 28 mars à minuit. Çà laissait très peu de temps pour réagir.

Heureusement, un riverain a pris l’initiative d’inviter les ingénieurs concepteurs du projet ainsi que les services techniques de la commune d’Anderlues pour créer un réel débat. Seuls les ingénieurs d’IDEA ont répondu positivement, la commune ayant sans doute jugé le problème comme banal. C’est ainsi que ce mardi en début d’après-midi, ces Messieurs d’IDEA sont venus sur place (là où se situera la future station de pompage) pour échanger avec une partie des riverains les plus concernés.
Après un petit moment de tension, bien compréhensible, entre les ingénieurs d’IDEA et une partie du public, le dialogue a pu s’établir. C’est ainsi que IDEA a pris conscience de deux choses essentielles : a/ de l’opportunité de déplacer la station de quelques dizaines de mètres à l’arrière des bâtiments du manège ce qui permettrait d’égoutter ces bâtiments ainsi qu’une autre maison qui avaient été laissés pour compote, avec l’avantage de faciliter le tracé de la tuyauterie de refoulement de la station. b/ disposer le collecteur en rive droite plutôt qu’en rive gauche ce qui serait plus rationnel (les piquages doivent se faire sur le versant droit du bassin) et qui éviterait certaines nuisances.

Par ailleurs, lors de la discussion, a été mis sur table un autre problème : l’égouttage de plusieurs maisons de la rue Verte. En effet, il se fait qu’en fonction de la situation des égouts de cette rue, nombre de riverains n’ont pu s’y raccorder et ont dû aménager des puits perdus pour évacuer les eaux usées. Dans le cadre du présent projet, rien n’a été envisagé pour régler ce problème. IDEA n’étant pas concerné, ce problème doit être traité par la commune d’Anderlues.
Il est tout à fait inconcevable que ce problème ne soit pas pris en compte par les autorités locales. A partir du moment que les pouvoirs publics décident d’assainir le lit d’une rivière en canalisant séparément les eaux usées, c’est toutes les eaux usées du bassin qui doivent être récoltées et non pas seulement une partie. Dans le cas contraire, les nappes phréatiques continuent à être polluées.

J’invite donc tous les riverains concernés de faire valoir leurs droits auprès des autorités communales. Et ce, pour le plus grand bien de tous les habitants de la commune.

Meilleures salutations.

Jean-Marie Flamant