Archive pour juin 2011

Conseil communal du 21 juin 2011 à Anderlues

Dimanche 26 juin 2011

Chers visiteurs,

Voici le compte-rendu du conseil communal qui s’est tenu à Anderlues ce 21 juin 2011.

Nomination d’un nouveau conseiller communal, en la personne de Monsieur Julien Cobbo pour le parti MR, en remplacement de Monsieur Carbonetta Jean Camille, décédé récemment.

Modification budgétaire N° 1 :

On notera d’abord une dégradation du résultat budgétaire de 482000 €, et ce, malgré une augmentation de recette de 110000 €. Cela signifie donc une augmentation de dépenses de près de 600000 €.
Ce qui conduit à un nouveau résultat négatif de 412000 pour l’exercice propre 2011.
Une des raisons de cette dégradation est l’augmentation du poste traitements pour plus de 180000 €. Si je comprends les raisons évoquées dans les commentaires, à savoir l’engagement de 5 agents et un index de 2 %, je comprends beaucoup moins pourquoi cela n’a pas été prévu au moment de l’élaboration du budget. Gouverner, c’est prévoir.
On notera que les 33000 € de subsides communaux en faveur de la régie « séjours pédagogiques » ne sont pas repris dans la rubrique enseignement, comme l’avait affirmé le bourgmestre lors de la création de la régie, mais bien sous une autre rubrique. Bonjour la transparence.
A l’extra-ordinaire, on notera le dédommagement « carrefour » d’un montant de 40000 € (encore un procès en justice perdu par la commune)
Toujours à l’extra-ordinaire, on notera une nouvelle dépense importante :Quand j’ai fait remarquer au collège, il y a trois mois, que les études déjà réalisées pour les nouveaux bâtiments scolaires avaient été jetées au bac malgré la dépense de 50000 €, il m’a été répondu par le bourgmestre que les nouvelles études ne couteraient rien vu la pléthore d’architectes disponibles à la commune. Alors, pourquoi ce budget de dépense de 100000 € pour honoraires? Pour des études particulières dit le bourgmestre (auxquelles on n’avait pas pensé, encore une fois…)

Antenne centre :
Adpption du rapport d’activités.

Redevance permis de location :
Fixée à 125 €.

Subventions pour associations :
Je suppose que chaque association ou club recevra l’information en direct. J’ai déploré que de nombreuses associations qui jouent un véritable rôle social, en se réunissant de manière hebdomadaire, reçoivent seulement une aumône eu égard à certaines autres qui ont une activité d’un seul weekend sur l’année.

Préau école du centre :
Adoption d’un avenant relatif à l’aménagement du sol. pour un montant de 15000 €.
Cette manière de faire est étrange étant donné qu’il s’agit d’un préau démontable (modulaire) et que dès lors, ce travail devrait faire partie d’un nouveau marché et non d’un marché annexe. De plus, encore une fois, ce travail aurait dû être prévu dès l’élaboration du projet.

Pont du Marais :
Décision de restaurer cet ouvrage d’art.

Salle omnisports :
Décision de restaurer les toilettes et les huisseries.

Ecole du centre :
Remplacement des chaudières. Pour 93500 €
Amélioration de l’acoustique de la salle de gymnastique.
Désignation d’un bureau d’études pour la nouvelle construction (voir plus haut)

Maison de la cohésion sociale :
Aménagement de l’étage. Pour 50000 €.

Voilà pour les points principaux du conseil.

Questions orales:

Q1 :Revenant sur les avenants 1 à 6 des travaux de la place Pastur, qui à chaque fois comportent, dans leur libellé, la mention « travaux subsidiés », comment peut-on être assuré qu’ils seront effectivement subsidiés?
Réponse : Contrairement à ce qui était indiqué sur les documents, tous les travaux repris dans ces avenants seront à charge de la commune. Il en coûtera finalement plus de 1300000 € à la commune pour l’ensemble des travaux. Le montant global devrait s’élever à 3100000 €

Q2 : Que compte-t-on faire pour pallier les nombreux manquements constatés sur la place Pastur ? Sans revenir sur la problématique des murs de soutènement et sur l’utilisation plus que litigieuse des subsides pour la halle, je citerai particulièrement le non respect du csc pour le placement des pierres naturelles de parement et le placement plus que négligé des dalles 30 x 30.
Réponse : Aucune réponse sensée.

Q3 :Ne serait-il pas opportun d’imposer à ORES, des délais courts pour l’exécution des travaux de raccordement ? En effet, il n’est pas rare de voir des trottoirs ouverts plusieurs mois, rendant dangereuse la circulation des piétons .
Réponse : Oui, mais nous sommes impuissants. Étrange quand on sait que ce sont les communes qui constituent le conseil d’administration de ces intercommunales ...

Q4 :Toujours à propos d’ORES, quelle est la nouvelle raison invoquée aujourd’hui, pour la non-réalisation de ses engagements dans le cadre du marché de fourniture et d’installation de l’éclairage de la place ?
Le chantier de la place devait durer un an. On en est à 27 mois !
Réponse : Aucune explication !

Q5 :Le 26 avril dernier (il y a deux mois) l’échevin des travaux nous affirmait, en séance, que les immondices déposés clandestinement à la rue Destrée (plus loin que le numéro 200), seraient enlevés dans les deux jours. Aujourd’hui, ce n’est toujours pas le cas. Que se passe-t-il ?
Réponse : Très vague… Pourtant, on a dressé procès verbal. dit l’échevin des travaux.

Q6 :En quoi consiste cette enquête relative au raccordement à l’égout, menée auprès d’une partie de la population de la commune ?
Comment fonctionne, aujourd’hui, notre station collective d’épuration ?
Réponse : La station d’épuration (enfin en service), marche mal. Les eaux sont trop peu chargées. IDEA souhaite connaître le nombre d’habitations raccordées directement à l’égout sans passer par une fosse.
Entre 2000 et 2005, j’ai écrit de nombreux courriers au collège de l’époque en signalant déjà ce risque de mauvais fonctionnement de la station. Les autorités communales ont toujours fait la sourde oreille.

Q7 :Toujours à propos de l’égouttage public, je souhaiterais que les services techniques de notre commune, aidés en cela par un représentant de la SPGE et/ou d’IDEA, organisent une réunion d’information citoyenne sur la situation actuelle d’Anderlues dans le cadre de l’assainissement du sous-bassin de la Haine.
Réponse : Oui, pourquoi pas.

Merci pour votre bonne attention.

Jean-Marie Flamant

Paul Furlan ; Deux poids, deux mesures…

Jeudi 16 juin 2011

chers lecteurs,

Je vous invite vivement à consulter l’article suivant paru dans la DH de ce 15 juin 2011.

—————–
L’opposition cdH et Ecolo à Andenne a déposé une plainte auprès du ministre à la suite d’un conseil communal tempétueux

NAMUR : Le ministre des Affaires intérieures, Paul Furlan, est tout à fait dans son rôle quand il rappelle les règles de bienséance qui doivent présider à une séance du conseil communal, estime le bourgmestre d’Andenne, Claude Eerdekens (PS), après le rappel à l’ordre que lui a adressé M. Furlan.

M. Eerdekens s’en était pris avec virulence à l’opposition, qui avait fini par quitter la séance, avant de faire voter sur une série de points.

M. Furlan a fait savoir mardi qu’il n’annulerait pas les délibérations de cette séance agitée.  »Ce n’est pas pour autant que j’approuve la manière dont s’est déroulée cette séance », a-t-il ajouté. Selon lui, le pouvoir de police d’un bourgmestre lors du conseil communal ne l’autorise pas à entraver le droit à la libre expression d’un élu.

Le ministre a donc rappelé à l’ordre le bourgmestre et l’a également  »encouragé à rester au-dessus de la mêlée et à faire preuve de retenue et de courtoisie et de ne pas montrer d’a priori vis-à-vis de l’un ou l’autre groupe politique ».
« Que tout le monde soit rappelé à l’ordre, y compris moi, pour un ton inapproprié lors d’un conseil communal dans mon chef comme dans celui de l’opposition, c’est bien normal. Le ministre a raison et est tout à fait dans son rôle. J’avais d’ailleurs fait part de mes regrets lors de la séance du conseil qui a suivi », a déclaré M. Eerdekens.
Le bourgmestre juge également logique la décision de ne pas annuler les délibérations du 3 mars, puisque l’opposition avait quitté la salle volontairement.

——————–

Pour des faits similaires qui se sont déroulés à Anderlues le 21 décembre 2010 – il y a six mois -, Monsieur Furlan a reçu un courrier signé par les trois groupes de l’opposition dénonçant les dénis de démocratie.
Depuis, aucune nouvelle….
Il faut dire que les relations entre Eerdekens et Furlan ne sont pas les mêmes que celles entre le même Furlan et Tison. Ceci explique cela.

Bien à  vous.

Jean-Marie Flamant