• Accueil
  • > Archives pour juillet 2012

Archive pour juillet 2012

Conseil communal du 27 juin 2012 à Anderlues

Dimanche 1 juillet 2012

 

Veuillez tout d’abord excuser ce long silence (trois mois).  Je n’y suis pour rien, le seul responsable est Philippe  Tison qui a utilisé toutes les ficelles du politicien dans ce qu’il a de plus négatif pour empêcher les conseillers de la minorité d’avoir accès aux informations.  En effet depuis 14 semaines, plus aucun conseil communal; depuis 19 semaines, plus aucun accès aux procès verbaux du collège communal. C’est un véritable déni de démocratie.

L’ordre du jour comprenait 57 points. Monsieur Tison a eu le toupet de proposer le vote global des 57 points argumentant que le conseil communal ne changerait strictement rien aux décisions. Même si cela est vrai dans les faits, je reste convaincu que le débat est utile ne serait-ce que pour mettre en évidence les nombreux manquements du collège communal. C’est une prérogative du conseil que de contrôler le collège, n’en déplaise à notre despote de bourgmestre.

 

Voici les principaux points présentés et parfois débattus :

 

Conseil communal des enfants :

Présentation des conseillers élus.

 

Comptes 2010 :

La tutelle a répondu à mon courrier de fin 2011 qui dénonçait d’importantes anomalies dans la manière d’enregistrer les recettes. Elle me donne entièrement raison sur ma plainte et impose à la commune une correction lors de l’établissement des comptes de 2011. Monsieur Tison a évidemment escamoté l’information. A l’époque, il pensait me donner une leçon de comptabilité en prétendant qu’une commune pouvait inscrire en recette des droits constatés jusqu’à la date du 31 mars de l’année qui suit la date de clôture des comptes.

 

Modification budgétaire :

La première modification budgétaire de l’exercice 2012 conduit à une dégradation des résultats budgétaires de 770000 € avec un impact évident direct sur le résultat de l’exercice propre qui devient un mali de 515000 €.

Dans cette MB on notera par exemple une majoration de 150000 € des charges d’emprunts, emprunts qui étaient pourtant tous connus au moment de l’établissement du budget en fin d’année 2011. On notera également au passage et à titre d’exempole, pour montrer le manque de sérieux du suivi des intérêts de la commune, une majoration de la consommation d’eau à l’école du centre pour arriver à un nouveau budget de 17000 €. Cela fait une consommation d’eau ramenée à l’enfant, cinq fois supérieure à celle constatée dans d’autres établissements scolaires de la commune. Questionné sur cette anomalie, le bourgmestre répond qu’il y a une fuite importante d’eau depuis trois ans conduisant à une consommation journalière de 8000 litres. Et que SWDE interpellé sur le sujet n’est jamais venu voir. A ma connaissance, un compteur ne comptabilise que la consommation et les fuites survenant dans l’installation du client  et non pas d’éventuelles fuites sur la conduite SWDE. Il s’agit donc d’une graves défaillance de gestion communale. Ce genre de constat est récurrent. Malheureusement.

La commission budgétaire composée de Monsieur Tison de Madame Dozier et de Monsieur Calla est tenue de formuler  des commentaires. Ceux des deux derniers nommés sont quelque peu détaillés et fondés. Celui de Monsieur Tison est tout à fait laconique et d’une banalité sans égal. C’est ainsi qu’en période de distribution de prix j’ai accordé un bon point à la secrétaire communale, deux bons points au receveur communal et un énorme bonnet d’âne au bourgmestre qui est aussi et antre autres l’échavin du budget et l’échevin des finances.

 

ADL :

Approbation des comptes 2011.

 

Séjours pédagogiques :

Approbation des comptes 2011.

 

Sports Délassements :

Approbation des comptes 2011.

 

Plan de cohésion sociale :

Rapport annuel, comptes 2011,

J’ai demandé à obtenir pour l’avenir un rapport de synthèse permettant d’évaluer globalement l’action du PCS. Le budget de ce service est de 220000 € Ma demande a été prise en considération par l’échevin en charge .

 

Diverses asbl et associations :

Approbation des comptes. cotisations. octroi de subventions.

 

Fibre optique centre culturel :

Dans le cadre de l’installation d’une fibre optique reliant divers bâtiments communaux, le fournisseur a demandé et obtenu du collège un supplément de plus de 4000 €. Le collège a été incapable d’expliquer les tenants et aboutissants de cette affaire. On a donc accordé à ce fournisseur une somme de 4000 € sans se poser de question.

On sait qu’il s’agit d’un problème de passage de fibre mais impossible de savoir qui est responsable de cette situation. Nouvel exemple de gestion approximative et coûteuse de notre commune.

 

Maison de la cohésion sociale :

Remplacement de la toiture.

J’ai insisté pour que ce bâtiment réponde aux normes en matière de protection incendie. C’est ainsi  que j’ai fait remarquer l’absence d’exutoire de fumée. Monsieur Tison manifestement dérangé par ma remarque s’est contenté de dire que de toute manière, il ya toujours des suppléments. Heureusement, l’échevin des travaux m’a donné entièrement raison et va faire modifier le cahier des charges. Cela coûte toujours moins cher de faire bon de prmer coup. Mais comme ce n’est pas son argent Notre bourgmestre s’en moque éperdument.

 

Caméras de surveillance :

Approbation du cahier des charges.

 

Cité Jonas, cité de la ferme, rue de l’économat, cité nouvelle :

Principe de réalisation d’emprises. Inscription au budget 2013 pour la désignation d’IDEA  qui réaliserait les emprises. Espérons qu’ilk ne s’agit pas d’une simple promesse électorale comme ce fut le cas en juin 2006.

 

Abribus :

Décision de placement de nouveaux abris. Réalisé avant fin de l’annéen, nous promet-on.

 

Piscine :

Approbation de l’avant-projet de la mise en conformité des installations. Oui, vous avez bien lu… avant-projet… On a aussi approuvé l’avenant 4 de la phase II.

Et dire qu’il y a plus e 5 ans, Monsieur Tison et consorts nous prétendaient que toutes les études étaient terminées à plus de 90 % et que c’était la raison pour laquelle, il ne fallait surtout pas entamer une nouvelle procédure d’attribution du marché des études. Encore un mensonge !

 

Eclairage public :

approbaton du cahier des charges pour le remplacement des luminaires de certaines rues.

 

E‰cole du centre :

Approbation de l’avant-projet.

 

Rue de Chèvremont :

Décision de réalisation d’une emprise pour supprimer l’étranglement.

 

Rues Chèvremont – Culot du bois -  - aux fleurs :

Approbation du cahier des charges pour l’égouttage et la voirie dans le cadre du plan triennal 2010 – 2012. Impossible de connaître une date de réalisation malgré ma lourde insistance.

 

Malterie :

Décompte final s’élenant à 1072000 €. Et les travaux extérieurs ne sont même pas terlminés. Ne parlons pas de l’intérieur. ‘est proprement scandaleux de dépenser ainsi l’argent cu contribuable. Même l’échevin des travaux partage cet avis.  Il faudra encore plus d’un million pour achever tous les travaux. Pour un bâtiment qui srvira à quoi ?

 

Enseignement :

Nouveau réglementde travail.

Nouveaux projets éducatif. et pédagogique.

Nouveaux réglement d’ordre intérieur.

 

Jugement :

En première instance, la commune d’Anderlues a été condamnée à payer plus de 55000 € aux écoles libres en compensation d’avantages sociaux accordés de manière discriminatoire.

Le conseil a décidé d’alkler en appel.

Il est remarquable de constater que pour les nombreux procès initiés ou pas par la commune durant la présente législature, la commune n’en a gagné aucun. C’est un signe.

 

Divers :

1. Quand une entreprise est amenée à bloquer l’accès d’une voirie, pour un
temps déterminé, quelle est la procédure à suivre ?

Il faut une ordonnance du bourgmestre qui doit être affichée.

2. Dans la délibération du collège qui octroie le permis d’urbanisation pour la ZACC Taillette – Jonas, on observe que pour l’attendu qui traite de l’éventuelle pollution, le fonctionnaire délégué se base sur l’avis du collège qui déclare que la pollution n’est pas avérée. Plus étonnant la suite du texte qui nous apprend qu’une telle argumentation doit être infirmée. Que signifie tout cela ?

Par ailleurs, on ne trouve dans cette délibération aucune allusion à la problématique des niveaux rez + 3 pour certains immeubles !

Le bourgmestre persiste et signe en disant que la pollution n’est pas avérée. Etrange quand on sait que les spécialiste de GEOSAN qui ont effectué les prélèvements disent dans leurs conclusions que pour être plus formel sur la pollution, il faudrait réaliser d’autres prélèvements, ce qui n’a jamais été fait. Il reviendrait donc aux riverains de faire la preuve qu’il y a de la pollution. Merci les services publics. Quant aux immeubles de niveau rez – 3, on ne changera rien dixit le fonctionnaire délégué.

3. Qu’a donné la dernière réunion entre le service travaux de la communeet les services d’ORES au sujet de l’installation de l’éclairage dela place ?

ORES commencera prochainement. !!!

4. Quelle suite accorde le collège à mon courrier traitant de la sécurité routière dans la rue des Combattants ?

L’écevin des travaux chargé par Monsieur le bourgmestre, de me répondre me parle d’une rénovation des trottoirs dans les prochaines années (ce que j’entends depuis six ans). Je remercie donc mon interlocuteur de répondre à une question que je n’ai pas posée. Il me demande alors quel est le problème? Je lui rétorque que j’ai envoyé un courrier au collège dont il fait partie. Il prétend ne pas avoir connaissance de ce courrier, ce qui signifierait qu’il a été détruit par un membre de l’administration ou un membre du collège. Ce courrier était très positif. Je proposais de distribuer un toute boîte aux habitants de la rue leur rappelant les consignes de stationnement  et je demandais d’apposer un avis sur le mur du cimetière indiquant les emplacements de stationnement. Même ça, c’est trop. Dommage !

Merci pour votre fidélité.

Jean-Marie Flamant