• Accueil
  • > Archives pour septembre 2012

Archive pour septembre 2012

La griffe de Monsieur Tison

Dimanche 30 septembre 2012

Chers amis,

 

Ce vendredi 28 septembre, Monsieur Tison accusait la minorité sortante d’avoir rédigé un faux en écriture en demandant la convocation d’un conseil communal. Cette affirmation est mensongère et diffamatoire.

Pour convoquer un conseil communal, dans le contexte de cette année, il faut réunir 25% de signatures de conseillers.  La minorité comportant 6 conseillers sur 21, cette condition pouvait être remplie.

Pour les deux premières demandes, ce sont les responsables de groupes qui ont signé le document. Le collège (Monsieur Tison) a rejeté ces demandes sous prétexte que tous les conseillers devaient apposer leur signature.

Une troisième demande de convocation signée par les six conseillers fut donc envoyée. Le collège nous répondit en disant qu’il y avait un problème et que notre demande était soumise à l’avis de la tutelle. Avis que nous attendons toujours deux mois plus tard. (Tout le monde a compris pourquoi).

C’est ce vendredi que nous apprenons, de la bouche du bourgmestre, le motif du refus : LA MINORITE A FAIT UN FAUX; un des six signataires étant dans l’incapacité physique de signer, a utilisé sa griffe pour marquer son accord sur la demande. Cela est tout à fait exact, et les autres signataires ne s’en sont jamais cachés. J’avais d’ailleurs consulté l’administration namuroise qui m’avait conseillé, dans le cas de mauvaise foi flagrante du collège communal, de faire un document attestant que le signataire concerné donnait, devant témoins l’autorisation d’utiliser sa griffe pour approuver le document. Le fonctionnaire (je ne citerai pas son nom, mais je le communiquerai à la justice, le cas échéant)  me disait également qu’il était à la charge du collège de faire la preuve que Monsieur Canon n’avait pas marqué son accord pour l’utilisation de sa griffe.

Le document attestant l’accord de José Canon est disponible sur le blog du MSJC     http://ms-anderlues.skynetblogs.be/

Ce soi-disant scoup est un pétard mouillé et un pétard mouillé, ça explose parfois dans la main.

Histoire de griffe : rappelons une anecdote. A l’occasion d’une passation de marché à la firme Wanty, j’avais démontré, en séance de conseil communal, que Monsieur Tison avait été dans l’impossibilité de signer de sa main, un document important. Monsieur Tison reconnut, en séance publique, que ma remarque était exacte et se justifia en disant que ce document avait été signé par sa secrétaire qui avait accès à sa griffe.

Faites ce que je dis, pas ce que je fais. Le bac se retourne quelque fois sur le cochon, Monsieur Tison…

 

Bonne nuit.

 

JM Flamant

 

Philippe Tison et la justice

Vendredi 28 septembre 2012

Chers amis,

 

Nous venons d’apprendre en écoutant Antenne Centre que philippe Tison avait fait l’objet d’une visite domiciliaire de la police judiciaire. Et que selon lui, les enquêteurs auraient déclaré qu’il n’y avait rien dans  dossier. C’est tout le mal que je lui souhaite.

Mais quand il prétend que l’opposition (sous-entendu Jean-Marie Flamant) a déposé 52 plaintes dont certaines avec copie à Elio Di Rupo, c’est partiellement exact. En fait, les plaintes se résument à une dizaine (encore heureux pour Anderlues) dont une envoyée au grand chef.

Si Philippe Tison connaît aussi bien les destinataires de mes courriers, c’est peut-être parce que ces destinataires lui ont fait l’une ou l’autre remarque déplaisante quant à son attitude arrogante.

Je n’ai déposé aucune plainte contre la personne civile Philippe Tison, mais uniquement des plaintes relatives au fonctionnement de la commune, c’est-à-dire des plaintes dirigées contre le bourgmestre ou contre le collège.

En conséquence, la visite domiciliaire a été décidée sur base d’autres éléments. Peut-être des plaintes rédigées par d’autres personnes. Où alors, la PJ a décelé d’éventuels liens entre chose publique et chose privée.

Discréditer l’adversaire, c’est votre but…  Laissons faire la justice Monsieur Tison, voulez-vous (dixit le grand chef).

 

Meilleures salutations.

J-M Flamant

Anderlues et les travaux publics

Mardi 25 septembre 2012

Bonjour,

 

Lors d’un contact fortuit, un responsable de la commune s’est montré très en colère à mon égard suite au fait qu’il devait continuellement se justifier auprès de la police judiciaire pour des prétendues malversations dans le déroulement des travaux publics.

 

Je rappelle à cette personne, ainsi qu’à tout ceux qui pourraient être amenés à devoir se justifier, que j’ai dès le début du chantier de la place, attirer leur attention sur des anomalies importantes. A l’époque, tant l’échevin des travaux que le bourgmestre ont catégoriquement refusé de m’écouter et de collaborer. C’est devant ce mur de silence et de blocage que j’ai été contraint d’avertir dans un premier temps les autorités de tutelle, puis plus tard -puisque cette dernière ne répondait pas – la justice de Charleroi.

En faisant cela, je n’ai fait que mon travail de conseiller, soucieux de la bonne utilisation de l’argent public. Notre argent.

 

Maintenant, si les autorités de notre commune n’ont rien à se reprocher, ils ne doivent rien craindre. Nous sommes dans un pays de droit.

 

Meilleures salutations.

Jean-Marie Flamant

La démocratie à Anderlues

Dimanche 16 septembre 2012

Chers concitoyens,

Voici venu le temps des élections communales.

Comme vous l’avez sans doute appris, je me présente sur une liste commune MSJCanon – CDH. 

Malgré six années d’investissement dans la défense des droits de chacun, je considère que mon travail n’est pas terminé. D’ailleurs, quand on se charge de défendre la démocratie, le travail n’est jamais terminé. On peut avoir l’impresion que la démocratie est un leurre et qu’il ne s’agit que d’un rapport de forces. Faisons en sorte qu’il n’en soit pas ainsi. Voilà pourquoi, je reviens vers vous pour vous demander votre soutien.

Pour preuve, on vient de vivre deux nouveaux exemples de déni de démocratie :

- Sur la liste MSJCanon – CDH, figurait un candidat commerçant. Quatre jours avant le dépôt des listes, cette personne a reçu la visite d’éclaireurs du PS lui proférant des menaces de représailles dans le cas où il maintiendrait sa candidature. Face à ces menaces, l’intéressé a eu peur et il a retiré sa candidature.

- Le lendemain du dépôt des listes, un parent d’une candidate de la liste MSJCanon – CDH a reçu la visite de la police pour soi-disant occupation illégale du domaine public. Police envoyée par Monsieur Tison en personne. Il se fait pourtant, que cette personne avait en main les autorisations requises de la commune. (Monsieur Tison doit aller se justifier prochainement devant le tribunal de Charleroi pour un fait semblable. Cela ne l’empêche pas de persister).

 

Tout cela est particulièrement honteux et indigne d’une personne qui représente la plus haute autorité de la commune. Cette personne est aussi le patron du PS de l’arrondissement et un des conseillers particuliers du ministre Furlan.

 

Anderlusiens, n’ayez plus peur. Rompez ce cercle vicieux du règne de la terreur.  

 

Merci et à très bientôt.

 

Jean-Marie Flamant, numéro 3 sur la liste 3 MSJCanon- CDH