Quand on pratique le mépris !

Ce 10 décembre à 23 heures, alors que j’étais présent à mon domicile, on est venu fracturer un double vitrage en façade, à l’aide d’un pavé. Je ne connais pas l’auteur de ce méfait d’une bassesse sans pareille, mais je pointe sans hésiter le responsable. Ces derniers faits remettent en mémoire ceux survenus il y a un peu plus d’un an, le 11 novembre 2011. Je croyais que ces méthodes faisaient partie d’un temps révolu !

Durant toute la mandature 2006 – 2012, Monsieur Tison n’a eu de cesse de me harceler, de m’insulter, de calomnier, de me menacer, de tenter de m’humilier, … De là, s’est  instauré un climat exécrable qui a suscité chez certains de ses amis, rien d’autre que la haine à mon égard.

Voilà le résultat.

Les choses n’en resteront évidemment pas là.

 

Avec mes meilleures salutations.

Jean-Marie Flamant

Laisser un commentaire